Blog

La nouveauté de Monsieur: une tchoutchouka aux légumes de saison!

Bonjour à toutes et à tous!

Aujourd'hui, je ne peux pas m'empêcher de vous poster la nouvelle tchouctchouka de Monsieur. Une tchoutchouka aux légumes de saison...

Le Monsieur en question est allé au jardin cueillir quelques gousses de petits pois. Puis, en fouinant un peu dans les légumes du frigo, a déniché un beau fenouil abandonné.

Et voilà la belle assiette qui m'a été donnée de déguster...

La nouvelle tchoutchouka de Monsieur

De quoi nous faire oublier l'hiver et sa morosité!

Et maintenant, si vous avez envie d'y goûter, à vous de jouer...C'est sur La tchoutchouka de Monsieur , nouvelle version (sans aubergines, avec petits pois et fenouil).

Trinquer à l'amitié!

Vous savez, vous, d'où vient cette tradition de trinquer avec ses amis? Ou plutôt, devrais-je dire, de choquer les verres l'un contre l'autre?

Parce que, bien sûr, la plupart de nos petites habitudes ont des origines, lointaines le plus souvent, qu'on ignore en général et qu'on serait bien loin d'imaginer!!!

Comme celle de trinquer, de choquer les verres l'un contre l'autre. Habitude qui nous viendrait, comme nous l'a si bien expliqué Frédérick Gersal hier sur Télématin, du lointain Moyen-Age, durant lequel on n'hésitait pas à éliminer son hôte encombrant en l'empoisonnant!

Ainsi, trinquer avec son hôte donnait à ce dernier la garantie que le maître des lieux ne cherchait nullement à l'empoisonner puisque, en choquant les verres entre eux, les deux liquides se mélangeaient d'un verre à l'autre.

Si celui qui vous offrait un verre avait cherché à vous empoisonner, trinquer avec vous l'aurait alors conduit à sa propre perte!

Trinquer prend alors tout son sens, n'est-ce pas? et on peut bien parler d'un beau gage d'amitié...

Les endives qu'on trouvait trop belles...

Aujourd'hui, je m'en vais vous conter l'histoire des endives qu'on trouvait trop belles pour être consommables, aux formes tellement généreuses qu'il nous fallait les rapetisser (enfin, pas nous, mais les producteurs), pour les rendre appétissantes et vendables sur le marché des grandes surfaces...

De belles endives qui auraient pu remplir nos saladiers...

Eh bien, au lieu de ça, les producteurs se voient aujourd'hui contraints et forcés d'amputer leurs belles endives, dont ils devraient pourtant être fiers, d'une trop grande partie de leurs feuilles avant le passage obligé devant les grossistes!

Des endives qui ne sont plus convenables parce qu'elles ont trop bien poussé!

C'est hier que j'ai pu découvrir cette petite histoire (comme beaucoup d'entre vous sans doute) sur M6 dans l'émission Capital.

Faut-il quand même que nous soyons rassasiés de tout pour que, lorsque des légumes poussent trop bien, on ait peur d'en avoir trop!!!

Pourtant, je sais pas moi, mais si j'avais une endive un peu trop (?) belle dans mon assiette, au lieu d'en jeter la moitié, j'en serais bienheureuse, je mangerais tout simplement moins de caviar au plat suivant et plus d'endives en entrée!!!

Bon, surtout, ne m'en veuillez pas de tant d'emportement, mais voyez-vous, depuis que j'ai quitté mon Nord pour le Sud, les endives dont je raffolais tant (vous savez, avec la petite sauce moutarde), eh bien, ces endives-là, ça fait longtemps que je n'y ai plus goûté, tout simplement parce que je n'en trouve pas, elles ne se cultivent pas par ici...

Alors, quand j'ai vu ces belles endives amputées de la sorte, je peux bien l'avouer, mon coeur a fait un bond! Je m'en suis sentie toute retournée!!!

Comme quoi, il n'y a que la privation qui nous fasse apprécier les choses...

Il pleut, il vente, il neige!

Bou, ouh, ouh! Il pleut, il vente, il neige!!!

Bon, je sais, rien de bien extraordinaire pour un mois de Février, même dans mon Sud à moi...

Bien sûr, tout à fait normal...sauf que, c'est aujourd'hui qu'il pleut et qu'il vente, et c'est aujourd'hui que mes dépanneurs Internet devraient venir par chez moi pour replanter les 2 poteaux censés soutenir ma ligne téléphonique...

Hum! Qu'en sera-t-il de ce dépannage tant attendu, avec ce temps? Qu'en sera-t-il de ma connexion Internet ce soir?

J'avoue...Je n'en sais trop rien...

Alors, d'ici là, un petit coup de clé USB pour se redonner le moral, vous donner quelques nouvelles et vous poster "Ma poêlée de chou blanc" dans "Les ptites dernières"!

Allez, surtout, n'hésitez pas à aller voir cette poêlée! Même sans photo, ce chou en vaut le détour, tellement c'est bon et simplement bon! Qui sait, ça vous donnera peut-être l'idée qui vous manquait pour ce soir...

2 poteaux téléphoniques par terre!

Un petit coucou ce jour pour vous dire que pas loin de chez moi, depuis maintenant 17 jours, oui, oui, 17 jours, rien que ça, depuis 17 jours donc, 2 poteaux téléphoniques sont tombés, emportant avec eux ma ligne téléphonique et, bien sûr, ma connection Internet!

Alors voilà, ça fait 17 jours que je marche au ralenti, et que mon blog marche lui aussi un petit peu au ralenti, mais pas vous! Ca, ça me rassure!!! 

Alors aujourd'hui, je vous remercie pour votre patience et votre fidélité!

Sachez que je ne vous oublie pas, même si je vous réponds parfois avec un petit délai supplémentaire, le temps de me connecter avec ma clé USB...

Sachez aussi que je continue, avec cette connexion un peu alléatoire et que je qualifierai, au passage, de dévoreuse d'unités, que je continue de poster mes dernières recettes, mais le plus souvent sans photo, car lorsque je télécharge, toute ma connexion s'évanouit...Alors, patience, quelques jours peut-être encore de recettes sans photos...

Et...super bon week-end à vous, dans la neige ou près de la cheminée, hé hé...

Flageolets : le plat du pauvre?

Plat du pauvre, plat du pauvre...

Pas tant que ça... surtout si l'on sait que dans un quartier d'Alger où les restos sont spécialisés dans la préparation de ces haricots blancs, SDF et ministres se côtoient au sein de ces mêmes restaurants pour le plaisir, que dis-je!, pour le bonheur d'une assiette de flageolets.

Alors, plat du pauvre, peut-être, mais plat du pauvre qui sait réunir riches et pauvres et faire l'unanimité!

PS: Au fait, n'oubliez pas, mes flageolets maison à moi, c'est ICI ...

Allez, bon week-end à vous Sourire...

Un mélange anti-coup de blues!

Bonjour, coucou tout le monde, me revoilà avec mes idées anti coup de blues et du magnésium à gogo!!!

Hier, je vous parlais de mon coup de blues et aujourd'hui, voilà que je reçois dans la boîte aux lettres un délicieux mélange de noisettes, amandes, sésame, coriandre, cumin et plus encore, de croquant, craquant, croustillant et d'exotisme à n'en plus finir...qui ressemble à ça :dukkah-original-1161056965-100.jpg

Bon, là, je sais, vous ne voyez pas très bien, mais je vous assure, y a de quoi mettre plein de fun, de gaieté et de santé dans mes assiettes (et les vôtres!), de quoi me requinquer et remettre du moral dans mes repas (et les vôtres!)...Juste ce qu'il me fallait quand il fallait!

J'espère vous mettre bientôt en ligne mes super recettes avec ce mélange plein de promesses. Je vois déjà mes escalopes panées, mes salades de pommes de terre, mes gratins et mes sublimissimes soupettes...Eh oui, je m'y vois déjà!

Et d'ici que je vous poste tout ça, je remercie mon nouveau partenaire de la logo-dukkah-1-1-1.jpg, et spécialement Christelle, qui se reconnaîtra...

Allez, bien bonne journée à toutes et à tous et plein de bonnes choses à vous!

Un de ces coups de blues...

Coucou tout le monde...Sourire

Un petit aller-retour cet aprem sur mon blog pour vous parler de mon petit coup de blues...Costaud quand-même, ce ptit coup de blues-là...

Sûrement l'hiver, les nuits qui tombent si vite, les jours qui se lèvent si tard, les tripes qui se tordent alors dans tous les sens, les "j'souffle autant que j' peux pour éviter que les crises de spasmo repassent par là"...

Un ptit cocktail, quoi, un ptit coktail qui, au lieu d'être vitaminé, vous vide de toutes parts...

Hum, pardonnez-moi de vous saper le moral, si jamais il était un tant soit peu brinquebalant, mais moi, ça me fait du bien de vous raconter...Alors...Vlà, vous savez maintenant...Et comme ça, vous comprendrez un peu mieux le pourquoi du comment de mes ralentissements de blogueuse...Ben oui, quand on est comme ça, pas très envie de manger, et encore moins de vous dire ce que je mange...

Mais revenez demain, j'aurai peut-être bien quelque chose pour vous... 

Alerte à la mobilisation : plus que 5 jours pour sauver l’aide alimentaire européenne !

"Alerte à la mobilisation : plus que 5 jours pour sauver l’aide alimentaire européenne !
Les chefs d'Etats européens se réunissent les 22 et 23 novembre 2012 pour décider du sort de l'aide alimentaire

L’Europe doit prendre conscience de l’urgence de la situation. Si ce programme vient à disparaître, cela reviendrait à couper les vivres aux associations humanitaires, ce qui aurait des conséquences dramatiques pour 18 millions d’européens : pour eux, dans à peine un an, ne pas manger à sa faim deviendrait une triste réalité. En France, ce programme représente entre 23% et  50% des denrées distribuées par les Restos du cœur, les Banques Alimentaires, la Croix-Rouge et le Secours populaire français

Il ne nous reste que peu de temps pour " faire le plus de bruit possible " et exercer démocratiquement la plus forte pression afin de convaincre les décideurs européens de la nécessité de ce programme.

Vous avez un pouvoir et une influence incontestable. C’est en ce sens que votre rôle sera déterminant pour donner au dispositif une force de frappe à la hauteur des enjeux, et que la mobilisation prenne aux quatre coins du continent. 

 

Il est encore temps de prouver que la solidarité européenne a encore un sens !"


Si l'alerte de Airfood Project vous parle, il ne vous reste plus qu'à en parler autour de vous et à signer la pétition ICI

Vite, le temps presse...Plus que 5 jours à partir d'aujourd'hui!




Le tajine: pour une cuisine saine et engagée!

Eh bien aujourd'hui, mes ami(e)s, j'ai bien envie de vous parler de commerce équitable.

Vous savez, ce commerce qui prend en compte le côté humain de la chose, un commerce qui ne se fait plus au détriment du travailleur, mais qui, au contraire, lui redonne toute sa dignité...

Et si je vous parle de ça aujourd'hui, c'est que, justement, je viens de découvrir un joli site telechargement.jpg qui s'occupe de commercialiser des produits issus de ce commerce-là, des produits fabriqués, pour la plupart, au Maroc, pour des gens comme vous et moi, qui aimeraient contribuer à un monde meilleur!

En plus, aujourd'hui, avec Lhadara, c'est facile de participer à cet effort de justice et d'entraide dans le travail, surtout pour nous, cuisiniers et cuisinières émérites que nous sommes!Clin d'œil

Ben oui, pas d'excuse, car un de leur produit phare, en ce moment, c'est le plat à tajine, de tradition marocaine. Vous savez, le plat qui sert à cuire à l'étouffée viandes et légumes, et qui permet une cuisson lente,saine et savoureuse...Et ce plat-là, ce sont des femmes potières du Rif marocain qui vous le fabriquent, avec leur savoir-faire ancestral et au sein d'une association "Terre des femmes" qui leur permet de vivre dignement de leur métier!

Alors, vous voyez, moi, je me dis, si vous avez envie de vous faire un petit cadeau santé, cuisine, délice et exotisme, ben oui, n'hésitez pas, allez faire un tour du côté de chez Lhadara et de ses tajines et devenez un pro ou une pro du tajine, de quoi épater tout votre petit monde!!!

img-0327-1.jpg


×