compote de coings

  • Ma compote de coings

    Chez moi, depuis quelques jours, les coings commencent à tomber des arbres. De beaux coings bien jaunes qui ne demandent qu'à être cueillis...

    Alors voilà, j'ai décidé d'en faire de la compote. Et, ce matin, j'ai décidé de vous en poster une petite photo, histoire de vous narguer un peuSourire...

     

    071120113603.jpg
     

    Bon, maintenant, sur le comment j'ai préparé cette délicieuse compote, à vrai dire, le plus simplement du monde, comme pour une compote de pommes: des coings, de l'eau et du sucre.

    Bien sûr, j'aurais pu noter minutieusement les doses de tout ça, mais voilà, la flemme, ça arrive! Alors, pour aujourd'hui, vous devrez vous en contenter, hé, hé! Vous n'aurez que la photo et les étapes de la recette en rapidrapido. De toute façon, elle est tellement simple à faire, qu'elle se fait un peu comme ça, à vue de nez et de coups de cuillère...Quoi qu'il en soit, quand je la refais, ma compote de coings, et que je suis un peu moins flemmarde (hum hum hum), c'est promis, je vous écris tout bien minutieusement dans mes recettes...

    Pour le moment, si vous avez des coings qui traînent, eh bien, vous les ramassez ou les cueillez. Vous les épluchez à l'économe. Vous en coupez des morceaux. Vous en remplissez une casserole. Vous mettez un peu d'eau. (Non, non, je ne vous dirai pas combienBouche cousue, pas aujourd'hui). Vous couvrez et faites cuire en veilleuse. Vous revenez voir de temps à autre, vous écrasez avec une spatule en bois. Vous ajoutez de l'eau de temps en temps, pour ne pas laisser brûler, bien sûr. Et 5 minutes avant la fin de la cuisson, vous ajoutez le sucre (toujours pas de doses, non, nonBouche cousue, à vous de goûter comme il vous plait).

    Et enfin, pour avoir cette texture de p'tits pots pour bébés, il ne vous reste plus qu'à mixer!

    Et voilà, rien de plus simple et de plus  naturel! La cuisine à l'état brut...