Les olives de notre jardin...

  • Par appetio
  • Le 22/10/2010
  • Commentaires (0)

Olives  vertes

 

Depuis quelques jours, un olivier, au fond de notre jardin, semblait me faire un appel de l'oeil, avec ses olives vertes, bien rebondies...Il semblait me dire: "Mais qu'attends-tu donc, toi, pour me soulager de ces fruits si lourds qu'ils en feraient presque craquer mes branches?"

Je sortis donc, un seau à la main, suivie de mon mari et de deux de mes filles. Eh oui, c'est une activité qui en général ne rebute personne, ou presque...

Il faut quand même que je vous dise qu'en ce qui me concerne, jusqu'à l'année dernière, je faisais volontiers la cueillette, oui, mais je ne goûtais jamais au résultat de mon travail. J'avais en effet été vaccinée par une olive verte que notre institutrice nous avait fait goûter en leçon de sciences naturelles. Brave dame! L'intention était fort louable, mais en ce qui me concerne, le résultat fut mon dégoût total pour ce fruit jusqu'à l'année dernière. Il fallut alors les encouragements de mes enfants et de mon mari qui, eux, en mangeaient à pleines poignées, pour me décider. Car ces olives-là, dont ils raffolaient, n'étaient pas les olives du pot de ma leçon de sciences, bien sûr que non, mais celles préparées par mon mari, à la maison. Ce qui, évidemment, n'avait absolument rien à voir, mais rien du tout alors! 

C'est donc, les papilles en effervescence et pleine de l'envie d'y regoûter, cette deuxième année, que je partis les dénicher sur leurs branches, il y a quelques jours. Et si vous le voulez, je vais même vous faire profiter de la "savante" recette de mon mari. On ne sait jamais, vous avez peut-être, vous aussi, un olivier oublié dans un coin de votre jardin, qui se plaint du poids de ses fruits...

L'étape n° 1 de cette recette, c'est la cueillette. Vous cueillez donc 7 kg d'olives vertes.

L'étape n° 2, c'est de les mettre dans une grande bassine et de les recouvrir abondamment d'eau (avec un surplus de 4 -5 cm). Puis d'y ajouter le fameux produit destiné à les ramollir ( que, chez moi, on appelle le "savon", qui en réalité s'appelle la lessive de soude, et que vous devez garder hors de portée de vos enfants- il est dangereux, alors attention!). Ce produit est indispensable à la préparation des olives vertes car, ces olives, dont la caractéristique est de ne pas être mûres (contrairement aux noires) sont immangeables telles quelles. Et vous mélangez bien...

L'étape n° 3, c'est la patience. Vous attendez une dizaine d'heures.

L'étape n° 4, c'est le rinçage. Vous allez videz l'eau et le produit, rincer les olives dans un égouttoir à pâtes, par exemple, et remettre vos olives dans une bassine d'eau pendant 3-4 heures. Puis vous les rincez à nouveau et répétez l'opération 6-7 fois, jusqu'à ce que l'eau soit limpide, sans trace de produit.

Et enfin, vous passez à l'étape n°5 : le salage. Dans la dernière eau limpide où baignent vos olives, vous ajoutez 300 g de sel fin.

Et à partir de ce moment-là, vous avez gagné le droit de goûter et de rajouter du sel si vous les voulez plus salées, mais attendez, pour être sûr de vouloir en rajouter, quelques heures, le temps que les olives soient bien imprégnées du sel que vous y avez déjà mis . Eh oui, tout est question de patience, patience...

Ajouter un commentaire