Ramadan et dépassement de soi

  • Par appetio
  • Le 11/08/2010
  • Commentaires (1)

 Bonjour à toutes!

Aujourd'hui- vous l'aurez peut-être entendu quelque part-  commence pour des millions de musulmans le mois sacré du ramadan. Un mois où une multitude d'êtres humains se priveront, entre autres, de manger et de boire, du lever du soleil jusqu'à son coucher.

Et aujourd'hui, je voudrais mettre en avant et à l'honneur toutes ces familles et tous ces individus ainsi que leur souhaiter un excellent mois de ramadan.

Comment, en effet, moi qui ai passé des heures et des heures (eh oui, ça prend du temps le site que je vous concocte chaque jour!) à vous parler de cuisine, de recettes, de repas, de ce qui nous permet au quotidien, non seulement de satisfaire notre gourmandise, mais tout simplement et avant tout, de survivre, comment donc aurais-je pu passer sous silence cette pratique religieuse, et ces millions de musulmans qui, pendant ce mois de ramadan, bien loin des préoccupations matérialistes qui prévaut de nos jours, font le choix délibéré de ressentir la faim et la soif, chaque jour durant un mois (dites-moi un peu que ce n'est pas long et que c'est facile!) et qui ajoutent à cette volonté celle de devenir meilleur pour son prochain, faisant l'effort de lui pardonner, faisant l'effort d'être généreux envers le déshérité- eh oui, des déshérités, n'en doutez pas, il y en a ; ne pensez surtout pas que tout le monde mange à sa faim sur notre planète et même souvent sur le palier d'en face; ne vous imaginez pas qu'une assiette pleine à chaque repas soit le quotidien de tout un chacun; c'est même bien loin d'être le cas si l'on est conscient que 20 % de la population mondiale se partage 80 % des richesses de la planète...?

Ainsi donc, aujourd'hui, je suis heureuse de dire: Félicitations à tous ceux qui, pendant un mois, en ressentant ce que le pauvre et le sous-alimenté peuvent ressentir toute l'année, auront sans doute la générosité plus facile, la volonté plus ferme et fréquente de se défaire de leur acquis au profit de celui qui n'a rien.

Et c'est d'ailleurs ainsi que selon le rite musulman, le mois de ramadan est censé se terminer:  par une aumône que le musulman, qui a jeûné tout un mois du matin jusqu'au soir, doit donner à un pauvre.

Et si je vous dis, qu'en plus de cette aumône, le mois de ramadan se clôture par un jour de fête où chaque musulman rend visite aux malades, à ses proches et a le devoir de pardonner à son prochain- et là, je pèse mes mots, il s'agit d'un pardon sincère et profond...Essayez donc , et dites-moi si c'est facile! Non, ce n'est pas facile, c'est un dépassement de soi, qui se fait pour des raisons spirituelles et qui permet d'aller vers un monde meilleur en balayant rancunes et rancoeurs et en ouvrant le coeur de chacun vers plus de compréhension et d'empathie...Une merveilleuse leçon de vie que nous donnent tous ces gens qui pratiquent le ramadan dans la simplicité, le recueillement et dont, finalement, nous n'entendons que très peu parler. Et quel dommage! Nous pourrions découvrir de grandes leçons de vie par le biais de pratiques religieuses qui font sortir de chacun le meilleur de lui-même...

 

Commentaires (1)

Anne
  • 1. Anne | 18/08/2010

Bravo pour ce petit speech oh! combien utile lorsqu'on connaît le gaspillage engendré par des personnes qui ne savent que dépenser!:la plus belle voiture,les croisières qui n'ont de valeur que si elles sont chères... Ce petit compte-rendu sur le Ramadan sonne très juste et devrait interpeler tous ces "moi d'abord"

Ajouter un commentaire